Cannabis thérapeutique : quels enjeux ?

En France, on estime que 30% des malades atteints de la sclérose en plaques consomment du cannabis pour soulager leurs douleurs. Cancer, SIDA, hépatite, syndrome de Gilles de la Tourette, myopathie, maladies de l’intestin : selon certains patients et une part grandissante de la communauté médicale internationale, les symptômes de ces pathologies peuvent être mieux tolérés avec le cannabis et la croissance de certaines maladies ralenties. Pour la recherche, un des défis consiste désormais à identifier et neutraliser les effets indésirables du cannabis comme les vertiges, la perte de mémoire et de capacité intellectuelle, les problèmes de concentration et de perception sensorielle pour élargir les possibilités d’applications médicales de cette plante.

 

Bedrocan

Du débat à l’action, certains pays européens ont sauté le pas : aux Pays-Bas, la production et la distribution de cannabis médical est gérée par l’Etat depuis plus de dix ans, en République Tchèque, une loi de dépénalisation est entrée en vigueur au printemps dernier et en Espagne, des médecins mènent des essais cliniques avec des patients atteints de cancer. En France, la mise sur le marché du Sativex, spray à base de cannabis synthétisé semble n’être qu’une question de mois alors que cette substance est retirée de la pharmacopée nationale depuis 1953. Le débat est ouvert dans d’autres pays, comme en Belgique où les activistes maintiennent une pression constante sur le gouvernement ou en Suisse et en Autriche, sur la voie de la légalisation depuis plusieurs années. En Allemagne, où le Sativex est disponible en pharmacie depuis 2011 malgré un prix prohibitif, la crème des scientifiques spécialisés dans les cannabinoïdes s'est réunie fin septembre à Cologne pour échanger sur l'avenir de la recherche. Ailleurs, en Israël ou au Canada, les militants restent vigilants face aux alternances gouvernementales et à la conservation des acquis.

En trois volets, ARTE Future donne la parole à des patients, des scientifiques et des politiques qui livrent leur opinion sur ces questions délicates : consommation au quotidien, état des lieux de la recherche, intérêts des firmes pharmaceutiques, enjeux politiques, blocages législatifs, où en est-on réellement ?