C'est déjà demain !

Chaque semaine, notre magazine FUTUREMAG scrute le web pour vous dévoiler le meilleur des innovations du monde entier. Parce qu'aujourd'hui, c'est déjà demain !

Des trains bientôt invisibles

Et si les trains disparaissaient dans le paysage ? Au Japon, la société de transport ferroviaire Seibu Railway mise sur le design pour révolutionner ses trains pour les rendre invisibles. Le procédé ? Pas de tour de magie mais un effet de miroir en utilisant des matériaux métalliques sur toute la surface des wagons. Le métal permettrait ainsi de refléter la lumière du soleil et la vitesse des wagons leur permettrait de donner une illusion d’invisibilité. Encore au stade de projet, l’architecte Kazuyo Sejima veut fondre le train dans la multitude d’environnements qu’il traversera, de Tokyo aux montagnes nippones. Attention avant de traverser !

 

Un écran sur la peau

On vous parlait il y a quelques mois des tatouages électroniques. Au Japon, des scientifiques ont poussé le concept un peu plus loin jusqu’à inventer un patch électronique augmenté d’un écran. Présentée comme une seconde peau, l’innovation permet à la fois de mesurer le pouls et le taux d’oxygène dans le sang tout en transmettant les données directement sur la peau de l’utilisateur. Cette prouesse technologique s’appuie sur les techniques de l’électronique organique, qui fait appel à des polymères et des Oled (diodes électroluminescentes organiques) de différentes couleurs. À terme, l’objectif serait de remplacer définitivement les écrans de téléphone portable par ces nouveaux procédés et ainsi, de développer les interactions avec notre corps. Idéal pour courir sans s’encombrer !

 

Un casque de moto multifonctions

Afin de réduire les risques d’accidents à moto, Marcus Weller, directeur d’une start-up américaine spécialisée dans les casques high-tech, a mis au point un dispositif permettant à un motard d’observer à 360° autour de lui : disposé à l’arrière du casque, un objectif ultra grand-angle couvre un champ de vision de 180°, et dont l’image s’affiche ensuite sur la visière du casque. Celui-ci met également à disposition du pilote une multitude de fonctions grâce à la connexion Bluetooth avec son smartphone, comme la possibilité de répondre à un appel (ce qui n’est quand même pas vraiment recommandé…), de communiquer avec un passager, mais aussi de s’informer sur sa vitesse ou encore de consulter un GPS. Un petit bijou de technologie toutefois très onéreux - il faut compter environ 1500 euros - et qui pourrait également distraire le motard… On vous laisse juger.

 

Quand votre bureau se fait ordinateur

Assez de votre (trop) grosse tour informatique ? Un fabricant taïwanais résout les problèmes d’espace en rassemblant bureau et ordinateur dans un seul et même objet. Le meuble est muni d’une paroi de verre capable de supporter 100 kilos, et d’où l’on peut observer toutes les composantes de l’ordinateur. À l’intérieur, ce sont jusqu’à dix disques durs qui peuvent être stockés, un disque optique, une carte graphique, une carte-mère au format ATX et un système de ventilation. En façade, quatre ports USB sont disponibles de même que des entrées jack pour casque et micro. Il vous séduit déjà ? Ce n’est pas fini : grâce à des moteurs électriques cachés dans les pieds, la hauteur du bureau peut être ajustée de 78 cm à 1,17 m, permettant ainsi de travailler debout. Seul bémol, et il est de poids… Les composants informatiques ne sont pas fournis avec le bureau.

 

Des immeubles construits en legos

Nous vous parlions déjà des maisons imprimées en 3D, sachez que le secteur immobilier n’a pas fini de nous surprendre ! À Singapour, de nouvelles méthodes de construction sont testées pour construire les habitats de demain : le Precast Pre-finished Volumetric Construction (PPVC) consiste à assembler à la manière de legos des modules de béton préfabriqués, auxquels on ajoute des Prefabricated Bathroom Units (PBU), salles d’eau conçues également en amont. De même, l’utilisation du Virtual Design and Construction (VDC), une méthode d’optimisation de la planification des projets qui a recours à la modélisation 3D, est devenu un outil-clé à l’élaboration de nouveaux immeubles. Il permet en effet à tous les acteurs de travailler sur la même plateforme virtuelle en amont du projet et d’anticiper d’éventuels problèmes. Singapour se positionne ainsi comme leader et pionnier mondial de la modélisation virtuelle de bâtiments. De quoi donner des idées aux Européens !

Par Edouard Luquet