Danger climatique : notre revue de presse

Cela fait trente ans que le GIEC nous alerte sur le réchauffement climatique. Aujourd'hui il y a urgence. Selon le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat " Le changement climatique peut indirectement augmenter les risques de conflits violents comme les guerres civiles ou les affrontements intergroupes, en amplifiant des déterminants biens connus de ces conflits, comme la pauvreté et les chocs économiques ".

Plus que jamais, nous devons changer nos comportements afin de préserver l'environnement. Mais comment faire quand on sait que l’économie mondiale est basée pour beaucoup sur l’exploitation et la consommation des combustibles fossiles ? L'appât du gain serait-il plus fort ?

Sait-on par exemple que les catastrophes naturelles font les beaux jours des spéculateurs ? Cela s'appelle "financiariser" la nature. Désormais il existe des obligations catastrophes (« cat bonds » en anglais) qui permettent à des assureurs ou à des réassureurs de lever des fonds auprès d’investisseurs qui misent sur la probabilité d’une catastrophe. C'est risqué certes, mais si la catastrophe ne survient pas les investisseurs récupèrent leur argent avec des intérêts. Bref, la nature est devenue... un vaste casino !

Qu’est-ce qui explique la surreprésentation des Noirs parmi les victimes de l’ouragan Katrina ? Les quartiers les plus durement touchés sont les plus ségrégués au plan racial.

C'est ce que révèle le sociologue Razmig Keucheyan dans son essai La nature est un champ de bataille. Un ouvrage passionnant où l'auteur revient également sur la notion de racisme environnemental ou comment le réchauffement climatique et ses effets dévastateurs ne se font pas sentir de la même manière selon la classe sociale et surtout selon les origines ethno-raciales à laquelle on appartient... " Qu’est-ce qui explique la surreprésentation des Noirs parmi les victimes de l’ouragan Katrina ? Les quartiers les plus durement touchés sont les plus ségrégués au plan racial. Les quartiers noirs sont souvent situés dans les zones immédiatement inondables. Les classes dominantes, en revanche, ont pour habitude de s’installer sur les hauteurs ".

 

LIENS

Le 5ème rapport du GIEC
Conférence Paris Climat 2015 (COP21)
Les cyclones tropicaux gagnent du terrain, au nord comme au sud
Réchauffement : une révolution économique est nécessaire
L'écologie des solutions pour empêcher la poussée nationale populiste en Europe
Réchauffement : les 10 points marquants du rapport du GIEC
La nature est une affaire d'Etat
« Une écologie digne de ce nom est forcément anticapitaliste »
Tempêtes : plus de 200 millions d'euros de dégâts
Le changement climatique va provoquer de nouvelles injustices
Une vérité qui dérange (vidéo)

LIVRES

La nature est un champ de bataille
Transition écologique, mode d’emploi
L’adaptation au changement climatique
Hémisphère gauche

THINK TANK

La fabrique écologique

TED 

What comes after An Inconvenient Truth?
Why I must speak out about climate change?