De l'Homo sapiens vers l'Homo superior

La quête incessante du progrès technique est intrinsèque à la nature humaine. De tout temps et en tous lieux, les scientifiques ont tenté de repousser les limites du possible à coup d’innovations. Les outils, techniques et technologies existent depuis plusieurs millénaires, la distinction entre l’état naturel et l’état artificiel n’est donc pas nouvelle non plus. L’être humain rêve depuis longtemps de devenir plus beau, plus performant, plus parfait. Tout ce qui est défini comme artificiel est-il moralement condamnable ?