La Politique Agricole Commune (PAC)

Origine de la PAC

Créée en 1962, la Politique agricole commune ou PAC est le plus important poste de dépenses de l'Union européenne, avec près de 40% de son budget annuel. A l'origine, la PAC visait à développer la production agricole de l'UE en offrant aux agriculteurs une garantie de prix supérieurs aux cours du marché mondial. Le résultat a été une grave crise de surproduction, qui a conduit l'Europe à financer à prix d'or le stockage de produits (lait, beurre, céréales etc.) pour éviter un effondrement des prix.

Refonte de la PAC
Jusqu'à la réforme de 2003, les aides étaient liées aux quantités produites. Depuis le mode d'attribution des subventions a été revu pour éviter de financer une surproduction coûteuse. Tous les six ans, leur montant et la répartition entre les Etats-membres fait l'objet d'âpres négociations entre les gouvernements. Une fois l'accord trouvé, chaque pays est libre de choisir la manière de répartir cette ressource sur son territoire, dans le respect des règles communautaires. La réforme de la PAC est entrée en vigueur le 1er janvier 2015 et définit un cadre jusqu'en 2020.

Verdissement de la PAC

Dorénavant, une part croissante des aides de l'UE devrait être liée à de bonnes pratiques pour lutter contre la pollution d'origine agricole, l'appauvrissement des sols et freiner le recul de la biodiversité. L'UE espère aussi réduire en même temps les fortes inégalités entre les agriculteurs des différents Etats-membres et, dans un même pays, entre les différents producteurs.