Attentats de Paris : un médicament contre le traumatisme

Insomnie, flash-backs, anxiété : de nombreuses victimes des attentats de Paris ont développé un état de stress post-traumatique. Toutes n'ont pas encore pu faire de thérapie pour se reconstruire. L'Assistance publique des hôpitaux de Paris a lancé ce mois-ci un programme de soins pour tenter de réduire l'intensité émotionnelle du souvenir traumatique grâce à un médicament, le propranolol. Mais les associations de victimes restent sceptiques et réclament plus de soins psychologiques.

ARTE Journal du 4 juillet 2016