Non, être sur Facebook n’augmente pas le nombre de vos amis

Facebook a-t-il multiplié nos relations amicales ? Pour les psychologues de l’université d’Oxford, la réponse est claire : non. La capacité de notre cerveau à gérer nos multiples relations avec les autres, mais aussi le temps que nous pouvons consacrer à entretenir ces relations sont limités. D’après cette théorie, qui date des années 1990, notre cerveau est capable de traiter 100 à 200 relations. Les psychologues anglais viennent de démontrer que cela vaut aussi pour notre vie en ligne sur les réseaux sociaux. Ils ont étudié 3300 personnes, pour voir si leur usage d’internet avait vraiment modifié leur rapport à l’amitié. Ils leur ont demandé combien de leurs amis Facebook les soutiendraient en cas de crise, et combien montreraient de la sympathie. Leur réponse, respectivement 4 et 14 personnes en moyenne, sont les mêmes que celles trouvées dans le monde hors-ligne. Ce chiffre s’est révélé similaire même chez les personnes qui avaient un nombre d’amis sur Facebook bien au-delà de la moyenne. « Les réseaux sociaux aident certainement à ralentir le déclin naturel de la qualité des relations qui commence une fois qu’on ne peut plus se voir face à face, explique Robin Dunbar (Oxford). Mais aucune quantité de réseaux sociaux ne va empêcher un ami de devenir au final “juste une autre connaissance”, si vous ne le voyez pas de temps à autres. » Cela dit, rien ne vous empêche de vous connecter sur Facebook pour voir les nouveautés de #WTFact. Pour en parler ensuite à vos amis autour d’un café.