On a trouvé le gène de longévité !

 

wtfact_gene.jpg

Chercher une aiguille dans une botte de foin, c’est comme cela que les chercheurs des universités de Zurich et Jena décrivent leur travail. Et pour cause : ils ont cherché un gène parmi 40 000, venus de trois organismes différents : le ver C. elegans, le poisson-zèbre et la souris.

Leur quête ? Un gène qui et qui serait présent chez tous les êtres vivants, de la levure de bière à l’homme. Et ils l’ont trouvé ! Ce gène miracle s’appelle « bcat-1 » et, quand on le bloque chez le ver, sa vie est prolongée jusqu’à 25% ! « Théoriquement, si on bloquait ce gène chez l’être humain, cela pourrait avoir des effets bénéfiques sur sa santé et sa longévité », assure Matthias Platzer de l’institut Leibniz de Jena.

Malheureusement pour les scientifiques, même s’ils commençaient maintenant à bloquer ce gène chez l’homme, eux-mêmes ne vivraient pas assez vieux pour vérifier si sa longévité augmente d’un quart elle aussi.